Vous êtes ici : Accueil > Produits > Revetement > Marbre

Marbre

Le marbre appartient à la grande famille des roches métamorphiques. Dérivé du calcaire, le marbre se décline en plusieurs coloris. La particularité du marbre se trouve dans ses veinures, également appelées marbrures, et son unicité repose sur la nature de ces stries qui affichent habituellement une teinte différente de celle de son corps. Depuis la découverte des premiers gisements, le marbre est intimement associé avec le monde de l'’Art. Et puisque le marbre est un matériau rare et délicat, le façonnage de cette roche d’exception est l'’apanage de grands maîtres. C'’est en Grèce Antique que le marbre fut utilisé pour la première fois dans un but ornemental. Puis, petit à petit, les utilisations du marbre se sont élargies jusqu’à ce que sculpteurs et architectes ne jurent plus que par cette matière noble. Très rapidement, la réputation du marbre a dépassé les frontières pour arriver jusqu'’à Rome et bien au-delà.


Pour sa quintessence, son prestige et son unicité, le marbre a ainsi été choisi pour la réalisation des chefs-d'oe’œuvre qui ont marqué l’'Histoire. Le marbre est notamment présent au sein de l’'Acropole, de l’'Eglise Sainte Sophie, du Château de Versailles, du Taj Mahal et de l’'Arche de la Défense.


La première chose à retenir du marbre est que c'’est une roche poreuse. Le marbre est brillant de nature mais avec le temps, il perd de son éclat. Pour palier à ce désagrément, il est nécessaire de procéder à un entretien régulier et rigoureux. Ce que l’'on apprécie le plus chez le marbre, c'’est sa nature résistante qui autorise le polissage. Cette technique permet d'’obtenir un matériau lisse et brillant, dont la couleur naturelle est mise en valeur tandis que les veines et autres cassures sont habilement camouflées. Il est toutefois indispensable de noter que le marbre poli ne convient pas au revêtement des halls ou autres lieux de passage. Le marbre peut en effet se révéler glissant et un passage fréquent impliquerait un entretien draconien pour que le sol puisse conserver son aspect éclatant.


Les gisements de marbre sont exploités depuis la nuit de temps. La prospection du marbre a été chose courante dès l'’Antiquité et les roches issues de ces exploitations faisaient déjà l’'objet d’'exportation. A l'’époque romaine, d’'autres gisements de marbre ont été découverts et les fameuses carrières italiennes de Carrare ont été exploitées pour la première fois. Il en est de même pour les carrières portugaises de marbre d'’Alentejo. Au fil des siècles, des nouveaux gisements de marbre ont été prospectés et de nouvelles variantes sont apparues. Le marbre noir belge ou encore le marbre rouge royal se sont ainsi imposés. Robuste, esthétique et diversifié, le marbre est un matériau très prisé en tant que revêtement. Mais on fait aussi appel au marbre et à ses nombreuses variantes dans différents cadres, que ce soit pour revêtir des murs, pour réaliser des dallages, pour fabriquer des plateaux ou plans de travail de meubles divers (commode, table, guéridon, buffet…) ou encore pour concevoir des sculptures.